Intervention en 30 minutes, 7/7, 24/24

Comment savoir si l’électricité est aux normes ?

Vous venez d’acquérir un appartement dont l’électricité semble à jour, ou une maison ancienne à rénover et vous ne savez pas si son réseau électrique est déjà aux normes ? Avant de savoir si le système électrique de votre habitation répond aux normes de conformité, découvrez pourquoi il est important d’avoir une électricité aux normes.

Pourquoi est-ce important d’avoir une électricité aux normes ?

Une électricité aux normes est essentielle pour plusieurs raisons :

Pour la sécurité des occupants

Avoir une électricité aux normes règlementaires est un gage de sécurité pour les occupants d’un logement. Les chiffres faisant état des accidents domestiques ayant pour origine un dysfonctionnement électrique en France et dans le monde sont impressionnants. Sur 250 000 incendies annuels, 80 000 seraient d’origines électriques. On estime à environ 4 000 le nombre d’électrisations graves entraînant de sévères handicaps ou séquelles graves et près de 200 décès par an dus à l’électrocution. Les statistiques ne précisent pas si ces accidents de la vie courante sont dus à des défaillances du réseau électrique, à de mauvaises manipulations humaines ou encore à des installations électriques trop vétustes/obsolètes. Cependant, il est certain aujourd’hui que 7 millions de logements ne sont plus aux normes de sécurité en France. L’électricité aux normes est donc essentielle pour éviter les accidents domestiques.

Pour réduire les factures d’électricité

Un réseau de courant électrique moderne et aux normes est beaucoup plus performant et fiable. Il permet d’éviter les pertes de courant qui vont se répercuter sur la facture énergétique du foyer. Voilà pourquoi il est de coutume de procéder à une optimisation de la consommation d’électricité d’un logement pendant la rénovation. Cette mise aux normes peut également être un argument commercial de poids dans le cadre d’une vente immobilière.

Comment savoir si votre électricité est aux normes ?

Pour savoir si votre réseau de courant électrique est aux normes, il faut procéder à une vérification en bonne et due forme. Vous devez faire appel à un professionnel qui vous remettra une attestation de non-conformité, mais en amont, tentez de repérer quelques indices dans l’historique de l’ouvrage.

La date de construction du logement

Renseignez-vous sur la date de construction, car un logement construit il y a plus de 15 ans a de fortes chances de ne pas encore être aux normes électriques.

L’emplacement du disjoncteur général

Si votre disjoncteur général est trop facilement accessible, c’est que vous devez être dans une habitation ancienne. Normalement, le disjoncteur se situe près du compteur électrique à l’abri dans un coffret électrique qui lui-même est installé dans une gaine technique ou un local isolé.

L’absence de disjoncteur différentiel

Si vous observez le tableau électrique et que vous ne voyez pas d’interrupteur différentiel alors que vous êtes sur un logement de plus de 100m², c’est que votre installation n’est pas aux normes. Sans ces protections différentielles, vous ne pourrez pas détecter d’éventuels problèmes de courant. Ces dispositifs différentiels vous permettent de procéder à une coupure de courant lorsque vous devez effectuer une réparation.

Des fusibles au lieu de disjoncteurs de protection

La présence de porte-fusibles à broche dans votre tableau électrique indique que vous êtes en présence du système électrique ancien. Le panneau électrique des biens neufs est en effet équipé de disjoncteurs de protection.

Chaque circuit électrique de l’habitat doit être relié au tableau électrique et équipé d’un dispositif de protection. Le rôle de ce composant est de détecter les surtensions et les courts-circuits causés par un appareil défectueux ou par l’utilisation de plusieurs appareils électriques simultanément.

Les spécificités de la salle de bain

La salle de bain est une pièce d’eau avec un taux d’humidité élevé à l’année. C’est l’endroit où l’on enregistre le plus grand nombre de cas d’électrocution. La salle de bain et les salles d’eau en général doivent être équipées d’une liaison équipotentielle c’est-à-dire que toutes les masses métalliques soient reliées à la terre. L’emplacement des prises, des ampoules et des interrupteurs dans la salle de bain doit également respecter des normes. Aucun de ces équipements ne devra être placé à moins de 2.25 mètres au-dessus de la baignoire ni à moins de 60 cm d’une cabine de douche ou d’une baignoire.

Les prises électriques sans fiches mâles

L’absence de borne terre (tige métallique mâle) au niveau des prises est une piste à suivre puisque si vos prises n’ont que deux trous, cela signifie que votre dispositif est vieux. Les pôles femelles des prises doivent également être protégés par des obturateurs (clapet en plastique) qui se referment automatiquement dès que l’on débranche un appareil et empêchant ainsi aux petits enfants d’y introduire les doigts ou tout autre objet.

Le nombre de prises de courant par pièce

Le moyen le plus rapide et le plus simple de vérifier si ce nouvel appartement que vous voulez acheter est aux normes est de compter le nombre de prises électriques par pièce. Selon la norme, il faudra que les biens immobiliers décents soient parfaitement adaptés aux besoins actuels. Il faudrait donc au moins 3 prises par chambre, 6 prises dans la cuisine et une prise tous les 4m² dans le séjour.

La vétusté des installations

Il ne faut pas confondre installation électrique vétuste et installation électrique obsolète. Une installation peut respecter la norme électrique, mais être quand même vétuste, car elle manque d’entretien. Elle est tout aussi dangereuse qu’une installation obsolète utilisant des composants moins performants et moins fiables. La vétusté est donc un critère supplémentaire à prendre en considération.

La protection des câbles

Les fils électriques dénudés ou apparents ou qui pendouillent dans les coins sont des signes qui ne trompent pas sur l’état de conformité des installations de votre logement. Il peut s’agir d’une négligence, mais en général, les câbles doivent se trouver dans une gaine protectrice ou des plinthes isolantes.

Quelle est la norme à respecter pour être en conformité ?

En termes d’électricité, il n’existe qu’une seule norme à respecter : le NFC 15-100.

Qu’est-ce que la norme NFC 15-100 ?

La norme NFC 15-100 est en fait un texte qui énonce un certain nombre de situations dans laquelle, une mise en conformité devient obligatoire. La mise en œuvre de cette norme s’impose donc aux propriétaires de logements anciens et peut les obliger à rénover tout ou une partie seulement de leur système électrique. Le respect de la norme NFC 15-100 est impératif pour les constructions neuves et les projets de rénovation immobilière.

Quels sont les critères ?

La norme NFC 15-100 annonce donc que la rénovation électrique totale ou partielle, le remplacement d’appareils peut être nécessaire lorsque le nombre minimum de prises dans chaque pièce n’est pas respecté, lorsqu’il n’y a pas de prises dédiées aux réseaux de communication dans le séjour ou la chambre, lorsque l’absence de circuits spécifiques pour les appareils électriques de la cuisine est constatée.

Comment faire la mise en conformité ?

La vérification des précédents points de contrôles par vos soins ne suffit pas lorsque vous voulez vraiment décréter que vos installations électriques sont aux normes en vigueur. Vous ne pouvez pas, par exemple, le signaler dans une annonce immobilière si vous n’avez pas encore obtenu l’attestation de conformité. Ce document est délivré par un professionnel certifié qui procède à un diagnostic électrique de l’habitat. Il va vérifier le bon fonctionnement de chaque équipement et contrôler l’état des différents circuits électriques. Ses vérifications seront plus approfondies et concerneront notamment les branchements du tableau électrique, les équipements électriques, le câblage, les raccordements, l’alimentation générale de la maison, les circuits de mise à la terre, etc.

Parfois la mise en sécurité ne suffit pas. Il faut donc procéder aux travaux de mise en conformité électrique qui doivent être réalisés également par un électricien professionnel.

Les autres articles de la rubrique