Intervention en 30 minutes, 7/7, 24/24

Comment installer un détecteur de fumée électrique ?

Le détecteur de fumée électrique est un matériel indispensable qui a déjà prouvé son efficacité par le passé au point de devenir systématique sur les nouvelles constructions. Il a pour rôle de détecter la présence de fumée et de transmettre l’information à l’alarme incendie qui se charge ensuite d’avertir les occupants d’une habitation de la présence de fumées toxiques par l’émission d’un signal sonore puissant. Le détecteur de fumée est devenu incontournable dans les constructions récentes et parfois même obligatoire en raison des assurances. Si votre logement actuel n’est pas encore équipé d’un détecteur de fumée normalisé ou que vous souhaitez changer le détecteur que vous avez, voici les quelques étapes à suivre.

Bien choisir le modèle de détecteur de fumée électrique

L’alarme incendie fonctionne grâce à différents types de détecteurs. Le détecteur de fumée électrique au même titre que le détecteur de chaleur ou le détecteur de monoxyde de carbone est un appareil qui est alimenté par un circuit électrique domestique et qui est connecté à un central d’alarme. Très souvent, les détecteurs sont autonomes et donc munis de piles. Mais leur durée de vie est très limitée. Voilà pourquoi, on trouve également des avertisseurs qui fonctionnent au courant de secteur.

Les appareils de détection de fumée électrique présentent un avantage de taille. Vous n’auriez plus à vous soucier de changer les piles. Ce modèle à alimentation électrique assure une continuité de la protection du logement. Un début d’incendie peut donc déclencher l’alarme sonore capable de réveiller une personne endormie.

NB : Le nombre d’avertisseurs de fumée électrique à installer dépendra essentiellement de la superficie habitable. Dans un appartement inférieur à 100 m², un seul détecteur de fumée suffira amplement. Si par contre votre logement est une maison à étage, il est préférable d’avoir au moins un détecteur par niveau. Dans ce cas, il faudra opter pour des détecteurs de fumées interconnectables.

Bien choisir l’emplacement pour l’installation de détecteurs

Comme son nom l’indique, le détecteur-avertisseur est fait pour détecter les fumées en cas d’incendie. On pourrait donc penser que leur place serait dans les pièces les plus susceptibles d’abriter un départ de feu. Mais en réalité, il est préférable de le placer dans une zone de circulation ou une zone de dégagement comme le couloir ou l’escalier ou les parties communes si vous êtes dans une copropriété. Il faut donc à tout prix éviter la cuisine, la chaufferie, la salle de bain ou encore le garage.

Certains détecteurs de fumées électriques sont très sensibles et peuvent se déclencher dès lorsqu’ils sont placés trop près d’un appareil qui produit des résidus de combustion comme le four traditionnel ou la vapeur d’eau émanant d’une bouilloire. Il est donc essentiel de respecter la distance minimum pour éviter que le détecteur ne s’enclenche à chaque fois que vous faites juste bouillir de l’eau.

NB : Le choix de l’emplacement peut fortement influer sur les performances du détecteur de fumées. S’il est par exemple posé dans un endroit mal ventilé, le déclenchement de l’alarme peut être retardé. En termes d’incendies, quelques secondes peuvent coûter cher ou au contraire, suffisent à sauver des vies. Voilà pourquoi il est conseillé de faire poser le détecteur de fumée par un professionnel.

Enfin, assurez-vous qu’un réseau électrique existe bien à l’emplacement choisi pour pouvoir raccorder l’appareil de manière conforme à la norme.

Les étapes d’installation d’un détecteur de fumée

Avant d’installer un détecteur, pensez d’abord à vous munir des outils indispensables :

Le marquage et le perçage de l’emplacement

Avant de monter sur l’échelle, assurez-vous qu’elle soit bien placée et sécurisée. Demandez à quelqu’un de tenir l’échelle pour vous pendant que vous serez dessus afin d’éviter les risques de chutes, bien plus fréquentes que ce que l’on croit !

Utilisez un mètre ruban pour repérer les distances. Dans l’idéal, il faudra le poser au plafond. Dans ce cas, veuillez respecter une distance d’au moins 30 cm du mur latéral. Il est parfois impossible pour vous de procéder à cette installation en raison de la hauteur du plafond. Dans ce cas, vous pouvez le placer sur le mur en respectant une distance d’au moins 15 cm du plafond.

Ôtez ensuite le couvercle du détecteur et posez le socle sur l’emplacement voulu afin de marquer les trous à percer. Procédez au perçage du mur ou du plafond à l’aide d’un foret adapté. Portez des lunettes de protection pour éviter toutes projections de plâtres ou de résidus dans les yeux.

Le raccord électrique pour installer un détecteur de fumée

Dans une construction neuve, le schéma électrique a déjà prévu des câbles spécifiques de 120 V pour tous les détecteurs présents. Par contre, pour une nouvelle installation, il faudra installer un circuit électrique spécialement pour ces appareils de détection. L’opération peut se révéler complexe en fonction de la taille de l’habitation et du nombre de détecteurs à relier. Il est recommandé de faire appel à des électriciens professionnels pour cette partie.

Une fois que les trous sont percés, coupez le courant en baissant le disjoncteur principal ou le disjoncteur divisionnaire du circuit concerné sur votre tableau électrique. Puis éteignez le dispositif de détection de fumée.

Faites passer les câbles électriques par le trou :

Pour respecter la norme nf, les fils doivent être dénudés et fixés sur les bornes de couleurs correspondantes de la prise en plastique présent dans le détecteur. Enroulez un ruban adhésif autour des fils pour les protéger.

La fermeture du dispositif

Finissez cette étape en procédant à la fixation du socle. Dans un plafond en dur, enfoncez des chevilles avec un marteau avant de fixer le socle du détecteur avec des vis de serrage adaptées. Sur un mur en placoplâtre, le socle peut être directement fixé avec les vis de serrage dans le trou.

Si vous avez opté pour un détecteur de fumée électrique doté d’une batterie de secours (rechargeable ou non), n’oubliez pas de les insérer dans le dispositif en premier lieu. Ceci permettra à votre appareil de continuer à fonctionner même en cas de panne de courant. Notez que les piles doivent être régulièrement changées (environ tous les ans pour les alcalines et tous les 5 ans pour les piles au lithium).

Une fois la fixation du détecteur vérifiée, il vous reste à fermer le boîtier en insérant le couvercle avec le dispositif dans les encoches prévues à cet effet sur le socle. Sur la plupart des modèles, les deux parties se scellent en faisant pivoter la partie supérieure de 15% dans le sens des aiguilles d’une montre.

Le test

Remettez le courant et rallumez l’appareil. S’il est correctement branché, vous devriez entendre un bip. Vérifiez le bon fonctionnement du détecteur de fumée en appuyant sur le bouton test pendant environ 5 secondes. Si l’essai est concluant, appuyez à nouveau sur le bouton et votre détecteur est fin prêt.

Les autres articles de la rubrique