Intervention en 30 minutes, 7/7, 24/24

Comment choisir la puissance de son compteur électrique ?

Afin de répondre à diverses demandes, il existe des compteurs électriques de différentes puissances. Il faut donc bien étudier la puissance électrique nécessaire pour son logement en commençant par déterminer ses besoins réels.

Quelle est l’unité de mesure de la puissance du compteur ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de savoir lire la puissance d’un compteur électrique. Cette puissance est exprimée en kilovoltampère ou kVA. Un kVA équivaut à 1 000 voltampères et 1 voltampère est égal à 1 watt.

Cette information vous permet de calculer facilement la puissance nécessaire dont vous avez besoin pour faire fonctionner tous les appareils électroménagers que vous possédez. En effet, tous les appareils électriques affichent généralement leur consommation électrique en watt.

La consommation d’énergie des équipements domestiques les plus courants

Pour pouvoir mieux calculer la puissance nécessaire, voici quelques indications sur la puissance apparente des équipements ménagers :

Évaluation de la puissance idéale du compteur

La puissance du compteur électrique va dépendre de plusieurs paramètres :

Quelques exemples concrets pour estimer la puissance nécessaire

On peut estimer cette puissance du compteur nécessaire comme suit :

Compteur d’une puissance de 3 kVA

Pour un studio d’une superficie inférieure à 30m² où le chauffage et la production d’eau chaude est assurée par une autre source d’énergie (source collective), la puissance conseillée du compteur est de 3kVA. Généralement, ce type de logements destiné aux étudiants et célibataires est équipé d’appareils peu gourmands en électricité (télévision, réfrigérateur, micro-onde…). Autrement dit, avec ce compteur, vous ne pourrez pas utiliser plus de 3000 watts simultanément. Sachant qu’un lave-linge par exemple, consomme entre 1200 et 2000 watts, il faudra donc débrancher tous les autres appareils pendant la lessive. Attention, l’option « heures creuses » n’est pas rentable sur un compteur de 3 kVA.

Compteur d’une puissance de 6 kVA

Pour un appartement de 2 à 3 pièces sur environ 60m² à 80 m² non chauffé à l’électricité, il est conseillé d’utiliser une puissance minimale de 6 kVA. C’est le côté pratique qui prime dans ces logements standards généralement destinés à des couples ou des familles. En général, les appartements en copropriété dans un immeuble sont dotés d’un système de chauffage central et collectif. En fonction, du fournisseur d’électricité, le tarif de référence peut varier selon les heures pleines et les heures creuses.

Compteur d’une puissance de 9 kVA

Pour une maison de plus de 80 m² avec chauffage électrique et chauffe-eau électrique, vous devriez choisir un compteur de 9kVA. Cette puissance vous permet d’utiliser plusieurs appareils énergivores simultanément (lave-linges, sèche-linge, fours, réfrigérateur…). Pour que les plombs ne sautent pas, il faut juste que le total ne dépasse pas 9000 watts. La marge est plus que confortable si vous êtes une grande famille avec enfants et que votre habitation est équipée d’une pompe à chaleur.

Compteur d’une puissance de 12 kVA

Pour un penthouse tout électrique et les habitations d’une surface supérieure à 150 m² entièrement chauffées à l’électricité, ce sera un compteur d’une puissance de 12 kVA. Ce sera un abonnement très coûteux, mais totalement indispensable pour pouvoir disposer à sa guise de tous les équipements mis à disposition. Ces habitations haut de gamme sont généralement dotées d’un équipement particulièrement gourmand comme le Spa, le climatiseur ou encore la piscine chauffée. Le prix TTC peut aller jusqu’à plus de 200 euros par an.

Compteur d’une puissance supérieure à 15 kVA

À partir de 15000 watts, on ne s’adresse plus vraiment à des particuliers puisque ce type de compteur ne serait plus destiné à des habitations. Il correspondrait mieux à des locaux professionnels comme un magasin, une grande surface ou encore des bureaux. En pratique, les compteurs proposés sur le marché peuvent atteindre une puissance maximale de 36 kVA. Ces dernières sont proposées aux grandes résidences et les foyers qui utilisent des machines puissantes avec une forte consommation d’électricité (ascenseurs, climatiseurs, saunas, hammam, pompe à chaleur…).

Qu’en est-il de la puissance de raccordement ?

La puissance de raccordement est essentielle pour être sûre d’avoir un circuit électrique sécurisé. Pour les compteurs électriques de 3 kVA à 12 kVA, vous pouvez retenir le raccordement en monophasé. C’est le type de raccordement classique convient parfaitement aux logements à usage d’habitation avec des équipements électriques standards (machine à laver, four, chauffe-eau…).

En cas de besoin spécifique, il faut opter pour un raccordement en triphasé et des compteurs de plus de 15 kVA à 36 kVA. C’est l’idéal pour alimenter les installations équipées d’appareils à forte puissance active branchés ou lorsque la distance de livraison de l’électricité est très grande (local situé en milieu rural). Dans ce cas, le compteur triphasé améliore considérablement la distribution de l’électricité.

Peut-on changer la puissance de son compteur ?

Oui, l’opération est possible après une demande en bonne et due forme. Il faudra la justifier en apportant la preuve de travaux réalisés qui ont entrainé un changement de source d’énergie pour certains équipements comme le passage au chauffage au gaz ou au bois ou l’utilisation d’une source d’énergie verte (panneaux photovoltaïques). Cette procédure d’ajustement sur une consommation réelle permet donc réduire la facture d’énergie électrique.

D’un autre côté, il est également possible d’augmenter la puissance du compteur si nécessaire après des travaux de rénovation par exemple et surtout si de nouveaux équipements ont été rajoutés. La procédure de demande de puissance supplémentaire impacte également le plan tarifaire et la facture d’électricité.

Il vous suffit de contacter votre fournisseur d’électricité pour évaluer vos besoins avec précision puis d’établir un nouveau contrat. La demande de changement de puissance peut se faire en ligne et peut impacter le prix de l’abonnement. Le gestionnaire de réseauENEDIS, modifiera la puissance du compteur à distance dans le cas d’un compteur Linky. La mise en service des autres types de compteurs sera effectuée par un technicien des fournisseurs d’énergie.

Les autres articles de la rubrique